You’d be a fool not to see Foals!

12736354_10153918918738749_293932215_n

Back to hell…

Ah… L’Arena… O2… Three… On s’y perdrait. Je n’ai jamais vraiment été un grand fan de cette salle. Trop grande, peu intimiste, et surtout sans âme. Beaucoup de concerts se sont révélés y être de grandes déceptions. The Black Keys, Thirty Seconds To Mars, c’est même là que mon divorce avec Ben a été prononcé. Vous comprendrez donc qu’y retouner n’était pas forcément chose évidente pour moi. Surtout pour un groupe que je ne connaissais pas la veille. Mais c’est le spectacle qui compte après tout ! « The Show Must Go On » comme dirait Freddie! Surtout avec mon loup préféré ! And what a show !

Nous nous étions donné rendez-vous au Lagoona pour une pinte ou deux, juste histoire de se mettre en condition. Comme à notre habitude le débat fut d’un niveau très élevé. Il faut dire qu’avec les temps qui courent, dire un peu de merde ne fait pas de mal. Il paraîtrait même que c’est bon pour le moral. Et good God, on en a dit du caca !

19h30, il était enfin temps de se rendre sur les lieux du crime. Nous arrivions en plein milieu de la première partie. Everything Everything. La salle était déjà bien bondée. Mais le public très calme, comme à son habitude en Irlande. Les Irish vont à un concert comme à une représentation de théâtre. Cela ne nous a pas particulièrement affectés, nous étions assis dans les gradins. Et au final je trouve que pour deux loups solitaires nous avons un peu mis le feu, à notre manière.

Le chanteur ressemblait à un gourou (j’éviterai toute référence à un prêtre violeur d’enfants par respect pour mon pays d’adoption). Vêtu d’une grande toge blanche, il se trémoussait dans tous les sens, comme possédé. Ce qui nous a d’ailleurs valu quelques bons fous rires. Mais le son était bon, spécialement pour une première partie. Idéal pour se mettre en appétit avant le plat principal.

… or heaven, who knows!

Une recharge au bar, un petit pipi et un rototo plus tard nous attaquions enfin le vif du sujet. Et le sujet était vif, c’est le moins que l’on puisse dire. Les deux premières chansons ont littéralement envoyé du pâââââté (oui, on aime l’accent circonflexe par chez nous, il impose un certain style). Et à en juger par la réaction de la foule dans la fosse, nombreux étaient les joueurs de FIFA. Les serviettes se sont mises à tourner, comme dirait notre bon vieux Patrick. Ah… Brive-la-Gaillarde et ses charmes…

La mise en scène était tout simplement somptueuse. Les couleurs d’un éclat à couper le souffle. Une invasion extraterrestre sous le commandement d’Adolf n’aurait pas fait mieux. Un régal. Pour tout vous avouer, j’assistais là à mon meilleur concert à l’Arena. Ne connaissant pas le groupe, j’avais « YouTubé » quelques chansons pour savoir de quoi ça s’agit, pour reprendre Gad. Et non, je n’aime pas ma banque. Les rythmes, tonalités et le chant m’avaient clairement fait penser à Two Door Cinema Club. Groupe qui avait d’ailleurs fait son apparition dans plusieurs de leurs playlists. Et ce concert n’a fait que confirmer cette impression. Une vraie bombe d’adrénaline. En rentrant, j’étais une vrai pile sur pattes et n’avais qu’une envie, danser jusqu’au bout de la nuit. Et je ne suis pourtant qu’un piètre danseur…

Verdict

Si vous ne connaissez pas Foals et êtes amateur de son punchy, qui vous met le sourire jusqu’aux oreilles, vous ne perdrez rien à les découvrir. Leur performance live surpasse ce que vous pourrez écouter sur YouTube et Spotify. Un véritable must see. Une perle rafraîchissante, peppy. A mi-chemin entre Phoenix et Two Door Cinema Club, le jeu en vaut la chandelle, particulièrement si votre mood a besoin d’un petit coup de pied au cul.

Tournée 2016 : http://www.foals.co.uk/live.htm?loc=

 

Illsutrations : Le loup

Publicités
Cet article, publié dans Musique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s